03/10/2018

Art dans la VILLE- Tournai (oct. 2018)

Avec Bayon, Beccari, De Mello et Martens

Voici l'œuvre créée pour l'exposition IN FILUM dans l'église Saint Piat de Tournai.
Dans un contexte cultuel religieux et en présence de nombreux symboles,
j'ai choisi d'intervenir sur des ronds de pain azyme (qui devient hostie lorsqu'il subit le rituel liturgique chrétien).
Cette forme géométrique ronde m'intéresse pour une propriété particulière:
les deux parties du disque scindé portent chacune l'indice de la totalité rompue,
c'est un symbole de séparation, de la perte de la forme parfaite.

Ainsi se crée le langage qui permet de penser.

Je me suis demandé comment couper ce disque de pain de différentes manières qui pourraient résister à une observation répétée. Cela constitue une série limitée symboliquement à 13 pièces. 
De petits cadres dorés protègent les fragiles découpures, comme reliques.


François Huon, DISC PANIS, ronds scindés et recomposés 2018
13 ronds de pain azyme recomposés encadrés - 70 x 95 cm
coll. de l'artiste   ©François Huon


13/07/2018

Biennale d'art urbain de Huy (sept 2018)


Dédale 2018 → biennale d'art en milieu urbain

Zoé Byloos 
Emmanuel Dundic
Marion Fabien
Benoît Félix
François Goffin & Jean-Philippe Tromme
François Huon
Charlotte Kinon
Luc Navet

Ma participation à la biennale d'art urbain DEDALE consiste en l'insertion de 13 stèles dans le parc de Vierset (ouvert 24/24). Sur ces stèles, 13 transformations du symbole de la radioactivité.

13 stèles en béton (partie visible 38 x 60 cm) reprenant (peintes en jaune et noir) diverses façons de transformer le symbole de la radioactivité par une scission puis une recomposition autre. Ces stèles seront disposées comme dans les vieux cimetières anglais, pas alignées et pas trop droites, parfois inclinées vers l’avant.


Le thème de cette édition « TABOU » renvoie aux interdits, concept opposé au sacré, indispensable pour la cohésion des sociétés. Les interdits varient selon les lieux et les époques. La transgression du tabou est censée entrainer de graves désordres au sein du groupe social (tribu ou autre type de groupe).

Il m’a semblé pertinent à Huy d’appliquer mon procédé de fabrication au symbole de la radioactivité. Comme le tabou, la radioactivité fait peur; comme le tabou, un mauvais usage provoque de graves désordres. Mais le symbole de la radioactivité, lui, est inoffensif. 

Le symbole de la radioactivité fait partie des signaux et des symboles qui visent à l’univoque : l’information doit être transmise sans distorsion (les transmissions sont d’ailleurs une unité spécialisée de l’armée dédiée à la transmission de l’information). 

Sur le plan du langage, l’information est à l’extrême opposé de la poésie. 

Moi qui aime l’équivoque, le jeu qui trouble, et la poésie, j’ai choisi de réaliser 13 stèles en béton (partie visible 38 x 60 cm) reprenant (peintes en jaune et noir) diverses façons de transformer le symbole de la radioactivité par une scission puis une recomposition autre. Ces stèles seront disposées comme dans les vieux cimetières anglais, pas alignées et pas trop droites, parfois inclinées vers l’avant.

16/05/2018

Mural Tubize


Il y a, vers le centre de Tubize, le musée de la Porte (petit musée local) qui conserve dans son nom le souvenir qu’il y eut là une porte d’entrée. L’entrée des villes était jadis marquée par des portes monumentales du style architectural en vogue.  Les éléments décoratifs et narratifs disaient l’esprit et la gloire de ces villes. Elles sont aujourd’hui l’emblème des lieux qui les ont conservés. La nouvelle porte d’entrée de Tubize, c’est le rond-point du TGV.  Au moyen âge,  on disait que la ville rendait libre. Figurer l’idée du libre accès accordé aux usagers, c'est le message de cette peinture à l’entrée de Tubize; à l’image d’un code d’accès librement accordé (une référence à l’esprit collaboratif, né du monde de l’informatique, sous la forme de l’open source), une invitation à entrer en relation.



C'est une très grande peinture murale sur un mur circulaire en béton situé sur le rond-point dit « du TGV »  à l'entrée nord de Tubize. Cette peinture s’organise en 4 bandes horizontales de 60 cm de haut, déroulant une succession de formes de mon alphabet plastique. 



Celui-ci reprend les formes obtenues par la découpe d’un carré en deux dont une partie opère soit une translation ou une rotation, pour se recoller et créer une forme nouvelle plus complexe.


Ce sont  des  signes ouverts, sans signification précise, visant à évoquer l’idée d’une langue, d’un code linguistique imaginaire.
 





16/04/2018

TROPHEES

Réalisation des trophées remis aux entreprises qui se sont distinguées dans les domaines de l'économie circulaire, du développement durable ou de l’innovation agricole en Brabant wallon.



 6 objets tridimensionnels en bois de hêtre et en aluminium brossé
 

07/01/2018

Galerie Martine Ehmer (jan.-fév. 2018)



GALERIE MARTINE EHMER
200, rue haute -1000 Bruxelles 



EXPOSITION 


L'exposition faisait suite à la « Biennale d’Art Contemporain » de Mountados (île de Tinos, GR - été 2017) organisée par Mireille Liénard, et présentait les œuvres de 10 artistes: 
Sonia ANICETO
Mehmet AYDOGDU
Mariana BISTI
Dany DANINO
Denis DE RUDDER
Vincent GAGLIARDI
François HUON
Stéphanie JACQUES
L’ATLAS
Lefteris TAPAS




20/11/2017

ART & MATH (nov. 2017)

BAUWIN -  BERTELS - COLOT – DACOS – DE MEUR - GELUCK - HUBAUT

HUON - IONESCU – LEBLANC – LIENARD - MOREELS - PARIDAENS – SABLON  SCHUERMANS – SZASZ – THOMINE - VANDEPITTE – VANDEVELDE – VERBIESE - WIBO

Depuis plus de deux siècles, les mathématiciens se sont progressivement dégagés d'Euclide, de ce tabou de l’Espace Unique et ont donné naissance à de nouvelles géométriques, à de nouveaux espaces, ouvrant une large fenêtre sur des propriétés étonnantes, des questions inédites, des applications révolutionnaires…Il est donc bien temps que tout le monde partage ce merveilleux savoir.

Une vingtaine d’Artistes regroupés par Gisèle De Meur illustrent la géométrie non-euclidienne au travers d'œuvres qui révèlent une autre géométrie. Une exposition ludique et originale vraiment ouverte à tous, où les matières, les formes et les couleurs jouent avec les symboles et les idées mathématiques.


Pièce d'art en lattes d'aluminium frappées de chiffres et rivetées
Distance de Manhattan: si on relie les points situés 
à égale distance d'un centre, on peut tracer un carré
... en taxi dans une ville quadrillée comme Manhattan.


Galerie Peinture Fraîche


10, rue du Tabellion  B-1050 IXELLES

26/10/2017

Bel-Gium


Bel-Gium est un carré dont la ligne de coupe suit en partie le contour de la Belgique afin de laisser voir, après translation, les deux principales régions belges à l’opposé l’une de l’autre avec le vide au milieu.

31/01/2017

Familles

... d'œuvres en photos (classement provisoire):


→Famille des tas ou à tendance confuse

→Famille des relatifs à une signification

Famille des planes à répétition de motifs

Famille des perpendiculaires monochromes 

Famille des inventaires

Famille des multicolores

 


François Huon est né à Bois-Colombes (F) et vit à Rebecq (B) →→→ Depuis 1995, il expérimente une méthode originale de création par la scission de formes géométriques élémentaires. Cette démarche établit une sorte d’alphabet ouvert apte à composer des œuvres dans différents matériaux, registres et dimensions. Il expose ou intervient dans des contextes spatiaux, sociaux ou historiques et réalise des intégrations artistiques.